Des neurones qui répondent au stress par l’envie du sucre !!!!


Bonjour à vous tous !!!

Aujourd’hui , je vais vous faire partager une information importante à travers cet article que j’ai lu sur « le site sciences et avenir «  !!!! Des neurones qui seraient responsables de notre envie de sucre ….

 

D’où viennent ces pulsions qui nous poussent à manger sucré sous stress ???

D’après une nouvelle étude , les responsables sont notre propre cerveau : un groupe de neurones responsables du choix de notre alimentation, entre gras et sucré….

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé,à l’échelle mondiale, le nombre de cas d’obésité a presque triplé depuis 1975 avec plus de 160 millions d’adultes obèses en 2016.

Pourquoi se jette-t-on sur les sucreries quand on est stressé???Une équipe de chercheurs japonais ont identifié les neurones responsables ,offrant l’espoir de faire avancer la recherche pour les personnes souffrant de surpoids . Cette étude, publiée dans une édition en ligne de la revue américaine Cell Reports , est la première à démontrer le rôle du cerveau dans les préférences pour les glucides ou les graisses , explique Yasuhiko Minokoshi , qui a conduit les recherches  » Beaucoup de gens qui mangent trop de sucreries quand ils sont stressés ont tendance à penser que c’est de leur faute car ils n’arrivent pas à contrôler leurs pulsions  » alors qu’il s’agirait en fait d’une affaire de neurones , at-il dit à l’AFP ( Agence France Express)

Des neurones réactifs au stress qui déclenchent l’envie de glucides 

Des scientifiques de l’Institut national de sciences physiologiques , situé dans la préfecture d’Aichi au Japon, ont découvert que quand les neurones connues pour réagir au stress , appelés neurones CRH, étaient activés chez des souris , leur envie de de glucides se trouvait multipliée … Ainsi , les rongeurs en question mangeaient trois fois plus de rations sucrées que dans des conditions normales , tout en réduisant la moitié les matières grasses ingérées . Ces résultats révèlent que ces neurones sensibles au stress ont un  « rôle de sélection alimentaire  » en libérant des hormones dans le cerveau pour déclencher le choix d’un régime en glucides pendant la réhydratation après un jeûne …

www.sciencesetavenir.fr

  • Infos plus : Les neurones CRH :

La corticolibérine est selon son utilisation soit un neurotransmetteur soit une neurohormone produite par l’hypothalamus et agissant au niveau de l’hypophysesur l’expression du gène codant la pro-opiomélanocortine ou POMC, ainsi que sur sa maturation en hormone corticotrope (ACTH) puis sa sécrétion.

On utilise souvent l’abréviation CRH (de l’anglais corticotropin-releasing hormone), anciennement CRF (pour corticotropin-releasing factor).

La corticolibérine est sécrétée par certaines cellules nerveuses du noyau paraventriculaire de l’hypothalamus.   www.universalis.fr

f6a22e16370dd932abf345d739271e89--dire-catherine-gueguen

Si vous souhaitez lire la suite de l’article , allez sur le site www.sciencesetavenir.fr

Je vous apporte quelques explications  sur des termes spécifiquement physiologiques ....

Dans notre environnement actuel  » où la nourriture est abondante , agréable au goût et facilement accessible » , les facteurs de stress peuvent entraîner une envie de manger sans besoins métabolique …

Autrefois , au temps de la préhistoire et même après cette période , la nourriture se faisait rare et les facteurs de stress potentiellement mortels étaient fréquents . Dans ces cas là, des taux élevés de glucocorticoides et des niveaux d’insuline réduits, sauf lors de l’alimentation, ont donc servi à des fins d’adaptations, pour favoriser la mobilisation d’énergie et une réaction immédiate de combat et de fuite..

Personnellement , nous vivons dans un monde stressant où notre corps est perdu entre son instinct de survie et son envie de satisfaire ses pulsions .. Notre corps a laissé ses véritables marques de survie et baigne dans un monde de sollicitations alimentaires sans besoin métabolique …

Lorsque nous ingérons des sucres quels qui soient , c’est normalement pour nous fournir de l’énergie productive …. A nous de contrôler nos neurones !!! Il faut savoir détecter notre état de stress , à quel niveau il se situe?? et quels sont nos véritables besoins sur le moment présent ,???… Pas facile , il faudrait avoir une bonne maîtrise de soi !!!!

Je vous laisse à vos réflexions , à bientôt 🙂 sur de nouvelles infos , de nouvelles astuces et nouvelles  recettes ….

psx_20180128_1423121746964899.jpg

7 commentaires

  1. Merci pour cet article très interressant. Tout à fait d’accord avec toi, il est important de différencier la vraie faim, qui traduit un besoin de notre corps; et l’envie de manger émotionnelle, qui nous pousse à manger alors que notre corps n’en a pas besoin.

    J'aime

  2. J’ai connu ça, malheureusement. Une trop longue période de stress. Je mangeais mal, trop vite, trop gras et trop sucré. J’ai pris des kilos et fait un burn-out finalement. Maintenant, je vais mieux. Mais les kilos dus au stress sont remplacés par ceux de la préménopause …… 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s