À table, le plaisir sonne toujours deux fois


Bonjour à tous et à toutes !!!

Voici un article que j’ai trouvé intéressant à partager …..

Des chercheurs allemands ont enregistré deux pics bien distincts de libération de dopamine : au moment de l’ingestion des aliments, puis lors de l’arrivée dans l’estomac. Cet article est extrait du mensuel 864 de Sciences et Avenir (février 2019)

 

Milk Shake

Un lait secoué fort appétissant

 

Déguster un délicieux Milk-Shake dans une machine d’imagerie par résonance magnétique (IRM) : c’est l’étonnante expérience à laquelle des chercheurs de l’institut Max Planck de Cologne (Allemagne) ont soumis une douzaine de gourmands. Objectif ? Observer avec précision l’activité cérébrale lorsque l’on mange, pour mieux comprendre le rôle du plaisir dans nos comportements alimentaires. On sait que ce sentiment est directement dû à la libération du neurotransmetteur le plus important du circuit dit de la récompense, la dopamine. Typiquement, celle-ci est libérée et active ce système cérébral lorsqu’un objectif est atteint, ou un désir assouvi. Mais quand, comment et avec quelles répercussions sur la façon de s’alimenter ? C’est ce que les chercheurs ont éclairci de façon expérimentale dans leur étude publiée par la revue Cell Metabolism. Ils ont ainsi établi que le cerveau « remercie » toujours deux fois le mangeur au cours d’un repas.

Deux pics de dopamine, neurostransmetteur du

ADVERTISING
Ouverture dans 3

Deux pics de dopamine, neurostransmetteur du « plaisir », ont pu être observés successivement dans deux régions du cerveau, lors d’un examen en IRM, à la prise de l’aliment (en rouge) et plus tard dans l’estomac (en bleu).

Un premier pic de dopamine quand l’aliment est porté à la bouche et un second quand il arrive dans l’estomac

Les scientifiques allemands ont en effet enregistré deux pics bien distincts de libération de dopamine grâce aux données de l’IRM et d’une technique d’analyse PET (tomographie par émission de positrons) spécialement développée pour mesurer en trois dimensions l’activité métabolique du cerveau. Deux doses de plaisir en quelque sorte : la première, au moment même où le mets est porté à la bouche. La seconde, « 15 à 20 minutes plus tard, soit à peu près lorsque la nourriture a atteint l’estomac », nous précise Heiko Backes qui a dirigé ces travaux. Plus surprenant, l’effet de ces deux doses de dopamine se voit dans des régions différentes du cerveau. « Alors que la première dose est délivrée dans celles associées à la perception sensorielle et au circuit de la récompense, la seconde apparaît dans les régions liées aux fonctions cognitives supérieures », poursuit Heiko Backes. Le premier pic est une réponse à la saveur de la nourriture qui active un réseau orosensoriel – relatif au goût – tandis que le second fait intervenir l’intestin, la dopamine remontant jusqu’au cerveau.

Un rôle dans les mauvais comportements alimentaires

Ce plaisir à double détente pourrait jouer un rôle important dans les mauvais comportements alimentaires susceptibles d’aboutir à des problèmes de surpoids ou d’obésité selon les auteurs de l’étude. Ils ont déjà commencé à creuser cette piste en demandant à leurs cobayes « d’évaluer leur désir subjectif de boire un milkshake », poursuit le chercheur. Sans surprise, plus grande était l’envie, plus la première dose de dopamine était importante. Chez les plus gourmands, « nous avons montré que la deuxième était retardée et plus faible ». Autrement dit, un désir plus grand inhiberait la production de dopamine par l’intestin « et potentiellement le signal de satiété, conduisant à manger plus que nécessaire et donc, à favoriser l’embonpoint », conclut Heiko Backes.

Quand pensez vous ???

sciencesetavenir.fr

Au plaisir de vous lire à bientôt sur laviehealthydegaelle.com 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s