les vertus du cynorrhodon !!!


Bonjour mes très chers lecteurs et lectrices !!!

Je voulais partager avec vous mes petites trouvailles au parc du Vercors, au pas de l’ours , pendant notre randonnée ce week-end … Des petits arbres épineux magnifiques ornés de leurs fruits très rouges et brillants , les cynorrhodons . Je n’ai pas peu m’empêcher de les prendre en photo … Voici de plus amples informations des vertus de ces fruits …

PSX_20180918_200852-01.jpeg

Le cynorrhodon est le fruit de l’églantier commun, et plus généralement des plantes du genre rosa, qui appartiennent à la famille des rosacées. On l’appelle vulgairement « gratte-cul » à cause de la présence de poils urticants en son centre. La consommation des cynorrhodons peut être bénéfique pour la santé, en particulier parce qu’elle renforce les défenses immunitaires

Description du cynorrhodon

Un faux fruit

Le cynorrhodon est un faux fruit qui correspond à une transformation du réceptacle floral.

Il est charnu, ovale et allongé, ou plus ou moins globuleux selon l’espèce à laquelle il appartient. Les cynorrhodons sont de couleur rouge ou orangée à maturité.

À noter : il contient des poils urticants qui sont irritants pour la peau et les muqueuses.

Récolte du cynorrhodon

Les cynorrhodons se récoltent dans la nature ou sur des plants cultivés qui n’ont pas été traités.

Ils arrivent à maturité en automne (octobre-novembre), où ils prennent une couleur rouge ou orangée et se ramollissent.

Consommation du cynorrhodon

La peau et la pulpe se consomment crues ou cuites, après qu’on a pris soin de retirer les graines et les poils urticants qui sont présents au centre du fruit.

Pour cela, on le coupe en deux et on retire tout ce qui n’est pas rouge ou orange, puis on lave les morceaux pour éliminer tous les poils à gratter qui seraient encore présents dans la préparation. Leur présence provoque des sensations désagréables sur la langue.

Bon à savoir : il est alors possible de réaliser des confitures, des sirops ou encore des liqueurs par exemple.

Propriétés des cynorrhodons

Les cynorrhodons renforcent les défenses immunitaires. Ils sont très riches en vitamine C. Ils sont utilisés pour lutter contre les diarrhées et pour prévenir les rhumes.

On peut réaliser des décoctions de cynorrhodon pour profiter de ses bienfaits. On met 3 à 4 fruits pour l’équivalent d’une tasse d’eau et on laisse frémir 5 minutes.

Conseil : pensez à bien passer la décoction pour supprimer les poils urticants si vous ne l’avez pas fait avant.

Personnellement, j’ai déjà goûter la confiture de cynorrhodon , c’est assez doux !!

Quelques espèces qui donnent des cynorrhodons

Églantier commun

L’églantier commun, rosa canina, est le rosier sauvage le plus connu dans nos campagnes. C’est un arbuste épineux qui mesure de 2 à 3 m de haut. Il pousse principalement sur les talus et en lisière de forêt.

Ses fruits sont rouges, de forme allongée. Ses fleurs, à 5 pétales blancs ou roses peuvent également être consommées pour aromatiser le thé ou le vin.

Rosier pimprenelle

Le rosier pimprenelle, rosa pimpinellifolia, est un arbrisseau qui pousse surtout en milieu alpin. Ses jeunes tiges sont rouges puis virent vers le marron. Ses feuilles sont ovales et dentées, et ses fleurs à cinq pétales ont une couleur blanc crème.

Les fruits sont des cynorrhodons globuleux pourpres foncés à noirs.

Rosa moyesii

Il existe deux variétés de rosa moyesii, un arbuste pouvant atteindre 2 mètres de haut originaire de Chine occidentale. Il est cultivé à la fois comme arbuste d’ornement et pour la production de ses cynorrhodons.

Ses grosses fleurs simples très décoratives sont d’une couleur rouge cerise. Les fruits sont orangés en forme de bouteilles. Cette espèce a servi à la création de plusieurs rosiers améliorés.

Pour en savoir plus :

jardinage.ooreka.fr/cynorhodon

photos prises par GAELLE H avec mon Samsung Galaxy au parc du Vercors

Voici une petite recette de confiture de cynorrhodon

80451793_p.églantierjpg

atablejuliette.canalblog

Si vous n’avez pas le temps ou l’envie de faire la confiture de cynorrhodon vous même , vous pouvez comme moi , l’acheter à la vie claire …

gelee-eglantine

Au plaisir de vous lire à bientôt sur laviehealthydegaelle.com

Compotée pourpre de fruits d automne de Vanessa ….


Bonjour mes chers lecteurs et lectrices !!!

Voici un petit partage d’une recette que trouve très sympa à faire pour finaliser son repas ou pour faire plaisir à vos enfants …C’est une compotée de fruits d’automne de Vanessa , une recette du livre de Marion Kaplan que j’apprécie beaucoup  » la paléobiotique  » … 

Les fruits d’automne ( mûrs , prunes , figues , pêche …) donnent ici le meilleur d’eux-mêmes, leur harmonie réjouit autant les yeux que les papilles …

Préparation: 5 min 

Cuisson: 5 min 

Pour deux personnes :

Ingrédients : 

  1. 1 pêche de vigne pelée
  2. 6 quetsches ou prunes rouges lavées et dénoyautées
  3. 1 à 2 figues lavées
  4. Quelques mûres ou framboises
  5. des amandes effilées et miel d’acacia pour servir ..

Préparation : 

Versez 15 cm d’eau dans le faitout du Vitaliseur de Marion , couvrez et portez à ébullition. 

Pendant ce temps , préparez les fruits en les coupant en motrceaux de la taille d’une bouchée : la pêche en 6 ou 8 , les quetsches en 2 ou 4 , la figue en 4 , cela dépend bien sûr de la taille du fruit ..

Répartissez tous les fruits dans des verres ou verrines supportant la cuisson ..

Posez-les dans le panier vapeur , puis placez ce dernier au-dessus de l’eau bouillante , couvrez et cuisez 10 minutes …. 

Retirez- les du feu et laissez les tiédir … 

Servez tiède, à température ambiante ou frais avec un peu de miel d’acacia ou de montagne et quelques amandes effilées ...

Une recette légère pleines de saveurs fruités , très peu calorique et très peu sucrés si on n’ajoute pas le miel ..

Bonne dégustation !!! 

Au plaisir de vous lire à bientôt sur laviehealthydegaelle.com

 

%d blogueurs aiment cette page :